Un automne à Glasgow #1 – les premiers pas

Le voyage pour moi, ce n’est pas arriver, c’est partir. C’est l’imprévu de la prochaine escale, c’est le désir jamais comblé de connaître sans cesse autre chose, c’est demain, éternellement demain. »
{Roland Dorgelès}

« Un mois que je vis à Glasgow aujourd’hui et c’est le premier post que je publie dans cette rubrique. Nous dirons que le temps de l’emménagement et de l’installation a retardé la venue de cet article… Ca et ma tendance incurrable à la procrastination.

« C’est vraiment chouette, l’Ecosse. Je veux dire, maintenant que les aléas des premiers temps sont passés (la paperasse, le logement, le rhume de pré-rentrée qui vient me tenir compagnie tous les ans…), maintenant que je suis bien installée, j’ai vraiment le temps de me dire : ça y est girl, t’y es, tu vis dans une grande ville britannique comme tu nous as rabaché les oreilles ces trois dernières années. naaan, j’exagère… Ou si peut.

« Pour vous en dire un peu plus sur ma situation actuelle. Tout d’abord, je loue une chambre chez l’habitant, ma logeuse occupe une petite maison en briques rouges dans un quartier du Sud-Ouest de Glasgow. Je vis avec une autre française, qui est en fait de la fac de P-town comme moi et qui suit les mêmes cours que moi à la University of Glasgow.

« J’entamme à présent ma quatrième semaine et j’ai déjà, fait une soirée étudiante, une visite à Edinbourg, j’ai bu une bière dans un pub, passe ma vie dans les Starbucks et me suis remis au sport. Oui ça, c’était pas vraiment prévu mais franchement ça fait du bien.

« Les cours aussi ont repris il y a deux semaines. Car oui, il paraît que je ne suis pas là pour glander, roh dommage. J’étudie la littérature écossaise, la civilisation celteet et la stylistique. Ca paraîtra barbare ou ennuyeux à mourir pour la plupart d’entre vous mais hey, c’est mes études et j’ai toujours aimé ça. Surtout qu’ici, les cours sont vraiment intéressants… Mais je pense que je ferai un article consacré à l’université de manière générale, je ne voudrais pas vous assommer dès le premier !

« En attendant, la vie à l’écossaise et bien sympa. Un peu pluvieuse, un peu venteuse mais finalement, il fait plutôt beau… Entre deux averses. Pour moi qui ai passé cinq ans en Bretagne, je ne suis pas dépaysée. Entre les cours, les séances de sport et les poses café au Starbucks ou au Costa du coin – ne dit-on pas après l’effort, le réconfort – on trouve quand même le moyen de travailler pour les cours. Et quel boulot, on peut dire qu’ils chaument pas niveau travail personnel. Cela dit, je compte compléter ma licence de LLCE Anglais mension « je passe ma vie à la cafète » à P-town avec une option « Starbucks » à Glasgow. Ah, les étudiant·e·s en langue…

« D’ailleurs, en parlant de ça, je vais aller retrouver Walter Scott et son « Waverley », les 500 pages ne vont malheureusement pas se finir toutes seules…

Laisser un commentaire