Un automne à Glasgow #2 : tu sais que tu es étudiant·e à l’Université de Glasgow…

Cela fait maintenant plus de cinq semaines que les cours ont commencé à l’université de Glasgow et j’ai déjà pu remarqué des points communs que la majorité des étudiant·e·s ont entre elleux. Peut-être sont-ils plus propres aux étudiant·e·s Erasmus comme moi, je ne sais pas trop. Mais voici quelques uns de ces points comuns qui peuvent montrer que l’on est étudiant·e·s ici…

Tu sais que tu es étudiant à l’université de Glasgow…

…Quand dès le mois de Mai, tu as stressé à t’en ronger les doigts parce que tu avais peur d’oublier tel ou tel pièce justificative, que l’inscription en ligne était un pur mystère pour toi (surtout si tu viens d’une université comme la mienne pour qui l’administratif est encore pire à résoudre qu’un rubixcube.) Et en plus, ils demandent bien confirmation qu’on ne vient pas sur le territoire écossais avec l’intention de tuer des gens ou trafiquer des trucs illicites… Ca peut faire peur au premier abord, hein.

…Quand toi aussi, lors de ton premier jour tu as passé une heure et demie à faire la queue au Help Service Desk pour récupérer ton attestation d’arrivée, ta carte d’étudiant et tout un tas d’autre paperasse qui feraient passer les Douze Travaux d’Astérix pour une balade de santé au bord de la plage de Perros-Guérec lors d’un bel après-midi d’été. Parce qu’il n’y a pas qu’en France que la paperasse règne en maître lors d’une inscription à la fac.

…Quand la cafétéria du Fraser Building, le Second Hand Bookshop du John MacIntyre Building, la Library, le bâtiment sportif, les amphis et les salles de cours deviennent comme ta résidence secondaire et que tu y passes plus de temps que dans ta propre chambre ou ton propre appartement.

…Quand tu pourrais avoir assez de gobelets de café « University Of Glasgow » pour remplir tout un mur de ta chambre, à côté des tickets de caisse de la cafète, de la recharge de ta carte à photocopie ou du Starbucks de Byres Road.

…Quand tu t’es fait repéré par le staff de ce même Starbucks et qu’un jour on te dise « Ah, vous prenez à emporter, pas sur place aujourd’hui ? »

…Quand tu peux faire la collection de prospectus de promo pour le Pizza Hutt, de présentation d’associations et de clubs étudiants ou encore d’offres intéressantes sur les compagnies de bus pour voyager dans toute l’Ecosse.

…Quand ton budget passe dans toutes ces choses sus-mentionnées (caféines, photocopies, bouquins…) et que tes dépenses mensuelles s’élèvent au niveau du PIB croate. pourquoi croate, j’en sais trop rien.

…Quand tu parles tellement de Walter, Robert, Boudica, Tacitus ou encore James que tout le monde pense que tu parles de tes potes Erasmus avec des noms bizarres alors que non, tu parles juste de tes cours de littérature ou de civilisation.

…Et enfin, tu sais que tu étudies à l’université de Glasgow, quand tu as la chance d’étudier sur un campus qui ressemble à un mélange entre Poudlard et une université de l’Ivy League…

Laisser un commentaire