Chronique lecture : Restart With Song de Elle Seveno

Hello everyone ! Heureuse de vous retrouver en ce lundi tout gris (du moins par chez moi) pour une nouvelle chronique lecture. C’est un roman que j’ai déjà évoqué sur Twitter, dont je vous parle aujourd’hui plus en détail.

Ce livre, Restart With Song de Elle Seveno est une première fois pour moi, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, c’est la première fois depuis longtemps que je suis les recommandations de ma copine Holly, puisque c’est en lisant sa critique de ce roman sur son blog que j’ai eu envie de commencer cette lecture. Ensuite, c’est la première fois depuis longtemps que je lis de la New Romance. Je crois qu’on peut dire que Restart With Song appartient à ce genre – même si je suis encore confuse devant les différents termes comme new romance, new adult, etc. Enfin, c’est la première lecture d’une série thématique pour moi, puisque j’ai décidé de lire quelques romans se passant dans le monde de la musique. En effet, comme vous le savez si vous avez lu mon dernier article sur l’écriture, je travaille sur un premier roman. Et il s’avère que celui-ci prend place dans le milieu de la musique #teasing. Du coup, pour trouver l’inspiration, je vois ce que d’autres auteurices ont déjà écrit. Restart With Song s’inscrit dans cette démarche.

Après ce long blabla introductif, c’est parti pour mon avis.

Résumé

Combattre les démons de leur passé grâce à la musique et l’amour.
Après des mois passés au bout du monde pour oublier son désespoir, Camille revient en France. Malgré son retour, elle continue sa fuite en avant à coup de sensations fortes et de sauts dans l’inconnu.
En passant un casting pour intégrer le célèbre groupe des Nameless Options, la jeune femme ne se doute pas qu’elle risque de faire voler en éclats le fragile équilibre qu’elle tente de conserver.
Léo, le ténébreux guitariste du groupe n’aura en effet de cesse de la pousser dans ses retranchements. Mais Camille est-elle prête à faire face à ses démons et à oublier le passé ?

Des personnages fouillés sous fond de rock ‘n roll

Lorsque j’ai entammé ma lecture de Restart With Song, j’ai eu un peu peur devant la longueur du livre, me demandant s’il n’allait pas y avoir des longueurs, et, si les premiers chapitres peuvent manquer d’action, ils sont là pour installer l’histoire, mais surtout les personnages. J’ai dévoré ce roman en moins de deux jours (ce qui est un record pour moi, vue la vitesse de lecture de ma synthèse vocale…) et je n’ai pas réussi à décrocher plus de quelques heures.

C’est amusant car, avec le recul, je réalise que l’histoire m’a finalement vite happée. S’il est vrai, comme je le disais, que les premiers chapitres sont plutôt introductifs, j’ai tout de suite accroché. J’ai rapidement réussi à m’attacher au personnage de Camille, même s’il m’a fallu un peu plus de temps pour Léo, je dois le reconnaître. Ça n’est pas parce que son personnage n’est pas intéressant, au contraire. Au fil des pages et des chapitres, on découvre que, tout comme Camille, il a beaucoup souffert et que son passé a encore beaucoup de conséquences sur son présents, le marquant au fer rouge. Je pense que c’est la vision des femmes qu’a Léo qui m’a un peu refroidie au début, même si on comprend ensuite pourquoi il n’arrive pas à faire confiance à de nouvelles personnes, je l’ai trouvé très dur avec les femmes qui l’entourent, j’ai cringé plus d’une fois en lisant ses pensées (dur dur de laisser son féminisme de côté parfois). Pourtant, plus j’ai appris à le connaître, plus j’ai compris la complexité du personnage et plus mon empathie envers lui a grandie. Camille, quant à elle, a été un véritable coup de foudre littéraire, elle est aussi complexe que Léo, souffre tout autant que lui, a des réactions tout à fait humaines et compréhensibles, ce qui fait qu’elle est une héroïne à laquelle on peut s’attacher. Ses doutes, ses douleurs, ses peurs sont presque palpables à travers les mots d’Elle Seveno. Vous pourriez penser que passé douloureux/mystérieux = mélodrame et des personnages qui se plaignent sur des pages et des pages… mais ça n’est pas du tout le cas ici. Certes, les vies de Camille et Léo ont leur lot de drames, mais la plume de l’autrice fait qu’on ne tombe jamais dans le mélo. On sent qu’elle a beaucoup travailler ses personnages. Les deux protagonistes de cette histoire ont une vie compliquée, une personnalité à plusieurs couches que l’on découvre au fur et à mesure de notre lecture. Leur développement psychologique est cohérent, tout comme leurs réactions, pas du tout anarchique et le tout se tient dans une histoire bien ficelée.

Pour ce qui est des personnages secondaires, ils sont aussi très fouillés. Margaux, la meilleure amie de Camille, a un arc narratif très intéressant, qui maintient notre curiosité jusqu’au bout de l’histoire. Les autres membres du groupe de Léo – puis ensuite de Camille – les Nameless Options sont très attachants. Je me suis surtout entichée de Gaspard et Paul, qui, si au premier coup d’œil, passent pour de grands gamins insouciants, cachent aussi leur part de mystère. J’avoue avoir deviné la fin de leur histoire, mais ça n’a pas gâché mon plaisir. Il y a aussi Jules, le quatrième membre du groupe, qui peut parfois être impitoyable, notamment avec Léo, mais c’est parce qu’il tient aux membres de son groupe comme à une famille, et que la musique est plus importante que tout pour lui.

Restart With Song est, au-delà de sa galerie de personnages, une histoire qui vous maintient en halaine. Elle Seveno nous révèle le passé de Camille et Léo par touches dans le roman, maintenant notre attention tout au long des pages qui défilent. J’avoue qu’au début, j’ai eu un peu peur de la façon dont cet aspect de l’histoire allait être traîté ; il est parfois facile de construire un suspens et de tout révéler d’un coup, dans un dénouement soudain et parfois (trop) dramatique, qui fait qu’une fois cette partie de l’intrigue révélée, on a plus envie de lire la suite parce que bah, maintenant, on sait tout. Ce n’est pas le cas ici ; les révélations sur le passé douloureux de Léo et Camille sont bien dosées tout au long du récit. On se pose tout un tas de questions ; qu’est-ce qui a poussé Camille à fuir ? Qu’est-ce qui a fait que Léo a laissé sa place de leader des NO alors qu’il avait l’air si bien dans ce rôle ? Pourquoi souffrent-iels autant toustes les deux ? Vous trouverez vos réponses, il faudra lire pour ça 😉

Pour ce qui est de la romance, et bien, elle aussi parfaitement menée. L’attirance entre Léo et Camille est immédiate et brûlante. J’avoue que personnellement, l’attirance physique n’est pas une chose que j’écris beaucoup, et lorsqu’il s’agit dans lire, il faut qu’elle soit bien dosée parce que mon attention s’échappe vite quand on décrit le physique d’apollon du personnage masculin pendant des lignes et des lignes. D’accord, dans Restart With Song, tous les mecs sont beaux et attirants et s’est relevé plusieurs fois, mais ça n’est pas lourd un instant. Pour en revenir à la relation de Camille et Léo, j’ai aimé le fait qu’elle évolue tout au long de l’histoire et qu’iels ne se sautent pas dessus dès leur troisième rencontre. Il y a de l’alchimie, de l’agacement parce que l’un brise les barrières de l’autre et que forcément, ça destabilise ses personages déjà bien éprouvés. Les moments entre Léo et Camille, qu’ils soient de confrontation au départ, de désir ensuite, de doute et de colère, sont très bien retranscrits. C’est d’autant plus le cas dans leurs moments de tendresse et de complicité, que l’on savoure encore plus parce qu’ils sont rares, vu le caractère de ces deux zozos là.

Enfin, il y a l’aspect musical de cette histoire, ce qui m’a donné envie de la lire au départ. J’avoue que j’aimerais bien entendre la musique des Nameless Options, notamment la chanson qui revient souvent, Yellow Coat, dont j’ai trouvé la signification et les paroles vraiment justes. On retrouve ce milieu un peu dissolu du rock ‘n roll qu’on imagine lorsqu’on y pense ; les fêtes, l’alcool, les drogues, les groupies… pourtant, ça n’est jamais too much. J’ai trouvé la plume d’Elle Seveno très crédible quant aux émotions que la musique et la scène font ^naître chez les différents personnages, surtout Léo et Camille bien sûr. C’était chouette pour moi de découvrir la vision qu’avait l’autrice du milieu de la musique, de comparer avec ce que j’ai écrit, ou non. Ça a été très instructif.


Bref, comme vous l’aurez compris, je recommande chaudement la lecture de Restart With Song. La new romance (pour ce que j’ai lu dans ce genre) n’est d’habitude pas trop ma tasse de thé – surtout côté représentations je dois l’avouer – mais ce livre-ci est plus profond, au niveau du développement psychologique de ses personnages notamment. On sent que Elle Seveno maîtrise sa plume, ça coule tout seul à la lecture, et a mis beaucoup d’attention dans la création de son intrigue et de ses protagonistes. Si vous aimez les personnages réfléchis, la musique et les romances (voire les relations humaines de manière générale) compliquées, ce livre est pour vous.

Laisser un commentaire