Fangirl, féministe et auteure : tout ça c’est (un peu) la faute de Star Wars

Jyn Erso tirant sur un stormtrooper sur la planète de Jeda

Star Wars est sans aucun doute la première franchise dont j’ai été fan. J’aurais pu vous raconter comment j’ai découvert la saga, alors que j’avais à peine six ans, quand mon père nous a montré la Trilogie Originale. J’aurais aussi pu raconter les années qui ont suivi, ma période de collectioneuse compulsive, comment j’ai rejoint le fandom, les premières fan fictions que j’ai lues ou écrites ou la façon dont j’ai découvert l’Univers Étendu… Mais je pense que vous parler de la façon dont Star Wars m’a influencé en tant que fan, que personne et plus tard en tant qu’auteure est d’autant plus intéressant et vous montrera le rapport que j’ai avec cette franchise.

Une image de Luke Skywalker, la Princesse Leia et Han Solo à bord de l'Étoile de la mort
Crédit : Lucasfilm/Disney

Une fangirl est née

Star Wars a donc été la première œuvre culturelle dont j’ai été réellement fan. Mes parents vous diraient que j’ai commencé à développer une tendance au fangirlisme (oui c’est un mot) quand j’ai découvert Cendrillon, La Belle et la Bête et la Petite Sirène quand j’avais trois ans, mais je qualifierais plutôt cette période d’enthousiasme enfantin.

Dès la première fois que j’ai voyagé dans la Galaxie lointaine très lointaine – dont je ne suis jamais réellement revenue soit dit en passant – j’ai ressenti le besoin de revivre l’aventure au-delà du simple fait de revoir les films, encore et encore. Ma famille a alors commencé à m’offrir des figurines représentant les protagonistes de la Trilogie Originale, j’ai eu mon premier sabre laser quand j’avais environ huit ans et je jouais au Jedi et aux pirates de l’espace avec mon petit frère et mes ami·e·s d’école et nous vivions alors des aventures de notre propre invention.

J’ai plus tard commencé à collectionner tout ce que je pouvais trouver sur Star Wars, des figurines bien sûr mais ça allait des posters aux jouets dans les céréales, tout me convenait du moment qu’il y avait des choses en rapport avec la saga dessus. Je suis allée voir chacun des trois films de la Prélogie quand ils sont sortis au cinéma, plusieurs fois dans le cas de la Revanche des Sith. Non je ne vous dirai pas combien de fois… sept mais je ne vois pas le soucis.

Star Wars a été l’une des premières œuvres sur lesquelles j’ai plus tard écrit des fan fictions. Je me souviens que dans ma première fic mon héroïne épousait Anakin à la place de Padmé, basculait du Côté Obscur avec lui et ensemble ils renversaient Palpatine et régnaient sur la Galaxie. Quoi, Mary-Sue ? mais non, tss. À cette époque, j’ai aussi rejoint des forums RPG, faisant ainsi naître mon attrait toujours présent pour le jeu de rôle, et d’autres communautés en ligne, ayant ainsi mes premières interactions sur le web. J’évoluais dans d’autres fandoms , Stargate, le Seigneur des Anneaux, Harry Potter… mais SW a toujours été présent. Je me considère toujours comme une fangirl de Star Wars aujourd’hui et c’est un mot que je revandique. peut-être que je vous expliquerai pourquoi un jour !

k Crédit : Lucasfilm/Disney

C’est la faute de Princesse Leia, de toute façon

La deuxième façon dont Star Wars m’a inspirée, c’est à travers ses personnages féminins forts, Leia avant tous les autres. J’ai découvert la saga à une époque où, auparavant, mes modèles avaient majoritairement été des princesses Disney, dans une ère pré-Mulan.

Leia est la première à m’avoir montré que les filles aussi pouvaient partir à l’aventure, pouvaient être la chef ou prendre les choses en main quand ça tournait au vinaigre. En tant que leader de la Rébellion, la façon dont elle faisait face à Vador, sa résistance à des tortures innommées auxquelles elle n’a pas céder afin de protéger la base de l’Alliance et finalement en tuant son geôlier de ses propres mains dans le Retour du Jedi… Leia est restée, tout au long de mon enfance, la femme que je voulais devenir en grandissant. Je ne parle que de leia cette fois, même si Carie Fisher a plus tard joué un rôle dans ma définition en tant que féministe et ma relation avec la dépression.

Après avoir connu Leia, j’ai développé une fâcheuse tendance à chercher des personnages féminins forts dans toutes les histoires que je voyais ou lisais. j’ai souvent été déçue car les héros étaient principalement masculins et les femmes n’étaient que des personnages secondaires, sœur, amie, compagne ou figure maternelle du héros, la plupart du temps. Elles étaient rarement les protagonistes de l’histoire. Plus tard, j’ai heureusement découverts des personnages comme Hermione Granger, Buffy Summers, Ewilan, Lyra (héroïne de À la Croisée des Mondes de P. Pullman) et même Padmé Amidala, d’une certaine façon. Mais Leia était à l’origine de tout ça.

Star Wars, notamment grâce à son ex-Univers Étendu (maintenant Légende) et ses nombreux livres, comics, jeux vidéos, etc, nous a offert plusieurs autres personnages féminins forts. Mara Jade et Jaina Solo sont les premières qui me viennent en tête et les plus connues aussi, mais j’ai également bien aimé Mirax, Chada ou Tenel’Ka. À côté de l’UE, Clone Wars nous a offert Ahsoka Tano <3 et maintenant, avec les nouveaux films et les nouvelles séries, nous avons aussi Sabine, Rey ou Jyn, de très bons personnages, bien écrits, qui inspireront peut-être les générations plus jeunes.

Image promotionnelle de Rey pour le Réveil de la Force
Crédit : Disney/Lucasfilm

Je crois que l’on ne devrait pas sous-estimer l’importance des modèles de fiction, peu importe leur genre où l’univers dont iels viennent. Comme le font des figures historiques ou des « célébrités » (à défaut d’un autre terme), les personnages peuvent réellement nous inspirer dans la façon dont nous voulons mener notre vie, peuvent nous transmettre certains principes et valeurs, une façon de penser ou un moyen de surmonter une situation même si cela nous semble impossible. Leia a planté la graine de la féministe en moi, dès l’enfance.

Star Wars est certainement un monde dominé par des hommes, des mecs, des bonhommes quoi mais la saga est sûrement l’une des œuvres à l’origine de la présence de temps de personnages féminins dans les histoires que j’écris, qu’elles soient originales ou fan fictions. j’espère un jour pouvoir écrire des personnages inspirants, pas au point qu’ils révolutionnent le monde non plus, mais tout de même.

Puis il y a l’écriture

Jyn Erso tirant sur un stormtrooper sur la planète de Jeda
Crédits : Lucasfilm/Disney

La dernière façon dont Star Wars m’a influencée, c’est sans doute en tant qu’autrice. Dans la manière dont je crée et développe mes personnages féminins (enfin pas que dans la saga ça soit toutes des modèles, parce qu’elles restent quand même développées par des hommes, majoritairement) comme je viens de l’expliquer. Mais la franchise m’a aussi influencé dans la création de mondes imaginaires. Si je suis tout à fait capable – et parfois apprécie – d’écrire des histoires prenant place dans le monde réel, c’est dans les genres de la fantasy ou/et de la science-fiction que je me retrouve le plus.

Je ne mentirai pas en disant que Star Wars n’a eu aucune influence sur la façon dont j’ai construit le monde dans l’histoire sur laquelle je travail actuellement. Même si d’autres oeuvres comme la série Alias, les films Nikita ou Lucie de Besson ou Stargate ont également joué un rôle, l’univers créé par George Lucas m’a inspiré en matière d’invention de peuples, de technologies, ou même de batailles spatiales. Et en tant qu’autrice de fan fics, Star Wars est l’un des fandoms où je m’amuse le plus, si j’écris principalement des personnages et des évènements tirés du canon, il m’est arrivé de me lancer à l’aveuglette en jouant avec des personnages originaux. Avec tant de planètes, de civilisations et d’évènements, il y a de quoi faire !

Qu’en est-il pour vous ? Y a-t-il un livre, une série, un film qui vous ait influencé dans votre vie ?

2 Replies to “Fangirl, féministe et auteure : tout ça c’est (un peu) la faute de Star Wars”

  1. Très bel article! Moi j’ai beaucoup aimé Leïa et Padmé comme personnages féminins, Padmé à un important rôle en politique. J’adore vraime Star Wars moi aussi même si javoue ne pas trop avoir accroché avec Mara Jade mais je n’ai pas lu toutes les oeuvres dans lesquelles elle est présente.

    1. Merci ! 😀 effectivement, le rôle de Padmé est politiquement important et intéressant, dans les épisodes I et II, elle prend vraiment les choses en main, notamment pour sauver sa planète et défendre ses idées. C’est la fin de son arc narratif, et son traitement dans l’épisode III qui m’ont déçu… j’en ferai d’ailleurs un article bientôt 🙂 Pour ce qui est de Mara Jade, c’est vraiment les romans de Timothy Zhan qui m’ont fait aimé le personnage, même si dans la série Le Nouvel Ordre Jedi elle est aussi très intéressante, c’est le parcours qui est le sien, et d’où elle revient, que j’ai trouvé intéressant 🙂

Laisser un commentaire